2 jours sur l’IRONMAN de Nice

      

Le temps passe si vite et ce n’est que maintenant que j’arrive à vous poster mon article sur ce weekend du 23 et 24 juin pour l’IRONMAN de Nice . Je suis partie avec Byphasse pour courir la course qu’ils sponsorisent : la Byphasse IRONGIRL (il ne s’agit pas d’un mini triathlon comme beaucoup se l’imagine mais d’un format course à pied uniquement de 5 kilomètres). C’était donc un weekend avec un double programme hyper chouette : courir les 5kms de la Byphasse IRONGIRL et vivre en direct l’IRONMAN. Je ne vais pas vous cacher que j’attendais ce weekend avec énormément d’impatience. L’année dernière, c’était la première fois que j’assistais à un IRONMAN ça m’a complètement bouleversé d’émotions. Je n’avais qu’une envie : y retourner!

Cette année, je partais sous les couleurs du Happy Running  Crew, nous étions 4 happy runneuses à courir cette Byphasse IRONGIRL : Tiffany, Justine, Margot et moi. Weekend de folie en perspective donc !

Je vous ai préparé une petite vidéo de ces deux jours. À retrouver sur YOUTUBE :

Le contexte

Nous sommes parties avec Byphasse, marque de cosmétiques espagnole, qui sponsorise la course IronGirl. Une course de 5 kilomètres sur la promenade des anglais qui a lieu le même matin que celui  de l’IronMan. C’est la deuxième année que nous participons à cette course.

Malheureusement, les grèves de transports ont sévi… Tiffany et Justine n’ont pas pu venir car leur vol a été annulé au dernier moment. J’ai donc passé ces deux jours avec Margot. Ce fut court mais hyper intense. Il me tardait de vous partager avec vous ♥

La veille de course

La veille de la course, nous sommes allée au stand Byphasse présent sur le village de la course pour récupérer nos dossards pour la Byphasse IronGirl. Ensuite, nous avons pris plaisir à nous promener sur les différents stands de l’IronMan. Quelle ambiance ! Nous avons croisé Solène, que Margot connaissait, et qui a couru l’IronMan de Nice. Elle est plutôt stressée, j’écoute ce qu’elle nous raconte. Je ne vous cache pas que j’étais franchement impressionnée ! J’espère que tout se passera bien pour elle.

On termine la journée en se promenant dans Nice, et dans un restaurant italien. On profite ! Demain, nous avons prévu de nous lever tôt pour assister au départ de l’IronMan (et tenter de croiser Solène), avant de nous même prendre le départ pour notre 5kms.

Jour J : le départ de l’IROMAN

Le réveil pique, c’est ultra difficile, mais je veux absolument assister au départ. L’année dernière, j’avais chois de rester dormir mais cette année hors de question !

On se lève donc, et on se prépare plutôt rapidement, avant d’embarquer un petit déjeuner que l’on mangera sur le chemin. Il est 5h45, et il y a déjà du monde dans Nice. Plus nous nous rapprochons de la Promenade des Anglais et moins il est évident de circuler. Nous devons passer des barrières de sécurité pour voir le départ. Malheureusement, il y a tellement de monde que l’on n’y verra pas grand chose. Nous sommes clairement déçues, mais nous décidons ne pas abandonner et tentons une autre entrée de l’autre côté. Finalement, il y a moins de monde, mais les coureurs sont déjà tous dans l’eau.

C’est un peu déçues que nous repartons à l’hôtel nous reposer avant de prendre le départ de notre course.

La Byphasse IRONGIRL

8h30 : Point de rendez-vous sur la Promenade des Anglais proche du départ de la course. Nous avons la chance d’assister aux transitions natation > vélo. Beau moment.

Le départ est prévu à 9h15. Je ne suis pas trop stressée, même si je n’ai pas énormément couru depuis la fin de mon marathon. Une chose est sûre, il fait moins chaud que l’an dernier, et le soleil tapera moins. Je vais aller à mon rythme et tenter de ne pas me mettre dans le rouge dès le début comme j’ai pu le faire en 2017.

9h15 : c’est le départ, je suis avec Margot et Camille (qui a gagné un dossard avec le Happy Running Crew). Une chouette team donc. Nous démarrons en première position et c’est bien la première que je démarre une course aussi devant. je ne suis tellement pas habituée que ça m’a limite angoissé. Le plus difficile est de rester à son rythme ! J’ai tout de même fait les premiers mètres en moins de 4′ au kilomètre. Fort heureusement, j’ai tout de suite ralenti et me suis calée sur mon propre rythme.

Kilomètre 2/3 : Finalement un 5 kilomètre c’est très exigeant : c’est court et intense. Margot est tout devant c’est trop chouette. Je suis seule, j’essaie de tenir mais je sens le manque d’entraînement. Je vais plutôt vite puisque je suis à 4’15/30. Je ralentis dès que je me sens mal.

Kilomètre 4 : La ligne d’arrivée va vite venir. Je pense fort à Chloé avec qui j’étais l’année dernière sur les derniers kilomètres de cette course. Nous n’en pouvions plus, et notre mental ensemble nous avait fait tenir. Cette année, je suis seule dans ma course mais me remémorer ces moments me fait tenir. Comme toujours les derniers mètres sont les plus difficiles ! Je suis en décalage avec ma montre qui m’annoncent moins de kilomètres que le parcours… C’est chouette dans ce sens mais pas évident à se situer.

L’arrivée : je passe l’arrivée avec 4,5km sur ma montre. Bug de GPS ou de parcours ? Nous ne le saurons pas ! Au final, les résultats officiels me donneront un temps de 20’52 pour 5 kilomètres. Beau chrono donc, mais je n’arrive toujours pas à savoir s’il y a eu un problème ou non ! Peu importe, l’important est que nous avons encroe une fois passé un chouette moment. Margot a fait un beau chrono, et Camille arrive peu de temps derrière moi.

L’IRONMAN

Que vous dire sur l’IROMAN… C’était un plaisir d’y assister en tant que supporteur. D’autant plus, que cette année, je suivais quelques personnes sur Instagram qui le faisait : Solène, Constance, Laura entre autre. Je ne les ai malheureusement pas aperçues durant leur course car il y avait beaucoup de monde, mais j’ai pu les suivre via l’application et sur leur Instagram.

Apercevoir le départ était très compliqué, nous nous sommes levées tôt avec Margot pour y assister. Finalement, il y avait tellement de monde que nous n’avons rien vu. Très déçues…

La partie à laquelle nous avons pu assister réellement c’est le Marathon. Tout simplement car il s’agit de 4 boucles sur la Promenade des Anglais. Facile donc pour regarder et encourager. Nous devions partir tôt, à 15h. Ce n’était donc que de courte durée, et avons pu voir que les “premiers” le courir. Notre objectif avec Margot était d’assister à l’arrivée du premier coureur. We did it !

J’ai vraiment adoré suivre cette course, m’y rendre et être baignée dans l’ambiance. Honnêtement, j’admire tous les athlètes qui prennent le départ, c’est tellement d’émotions de les voir se surpasser. C’est presque indescriptible cette sensation que me procure cette course. Franchement bravo à tous, pour les finishers et non finishers. Bravo d’avoir pris le départ.

L’année prochaine, c’est Margot qui sera sur la ligne de départ, et c’est certain je serai là pour la soutenir ♥

 

J’espère que ce petit CR de ce beau weekend vous a plu. N’hésitez pas me faire vos retours.

Avez-vous déjà assisté à un IRONMAN ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Emoticons Smile Grin Surprised Cool Mad Wink Cry Crazy Exercise Tongue Out Laughing Tears Kiss Kiss Love Love Tears smug mask silent scream angry heart