CR 10km Paris Centre

Timing de folie pour ce compte-rendu du 10km Paris Centre : j’ai effectivement battu mon record du compte-rendu rédigé le plus tardivement (mais autre record il y a eu) ! Promis, 2018 sera l’année des CR rédigés en temps et en heure. De toute manière, il m’était impossible de faire l’impasse sur le compte-rendu de cette course car ce fut LE 10km de l’année, du moins MON 10km. Et dire qu’à la base, je ne devais pas le faire… Au départ, ce 10km était en effet prévu le 1er octobre et n’étant pas disponible, je ne m’y étais pas inscrite. Finalement, celui-ci a été reporté quinze jours plus tard : j’ai donc signé pour mon 3ème 10km Paris Centre.

Pas vraiment préparée, je me suis tout de même lancée dans ce nouveau défi. Seulement une semaine après le 20km de Paris, ça allait être sans doute la « course de trop », mais j’avais vraiment envie de la faire. Le 10km Paris Centre est une course que j’aime beaucoup par son parcours central et toujours magnifique. Et puis cette année, il y avait encore une belle troupe d’Happy Runners participant à cette course. Impossible donc de faire l’impasse !

Avais-je un quelconque objectif personnel sur cette course non préparée ? Oui, je souhaitais tout donner pour refaire mon record sur 10km et éventuellement descendre un peu en dessous : 48’37. Un mois après la remise de l’athlétisme, et une semaine après les 20km de Paris, ce n’était pas forcément le moment adéquat pour ce donner un tel objectif mais peu importe.

JOUR J

Je me réveille de bonne humeur et ultra motivée pour cette course. Tout est prêt, je suis allée chercher mon dossard la veille, et il me tarde de parcourir ces 10km sous le soleil parisien. En récupérant mon dossard, je me suis rendue compte être dans le SAS -55, l’un de mes objectifs de l’avant course est alors de rejoindre le SAS en dessous.

Je ne croise aucun Happy Runners avant la course… Il y a du monde et c’est difficile de se retrouver. De toute manière, nous nous sommes tous donner rendez-vous après la course.

Pour une fois, je suis en avance (contrairement à l’année dernière où mon réveil n’avait pas sonné !) et heureusement car il y a une très mauvaise organisation aux consignes, et une queue immense pour y accéder. Après avoir réussi à déposer mes affaires, j’en profite pour trottiner et m’échauffer avant de rejoindre mon SAS.

DÉPART ET PREMIER KMS

Mission pré-course : j’ai réussi à rejoindre le SAS -50min. Je suis contente ! Pour autant, je ne vois aucune tête connue du Happy Running Crew. Je prendrais donc définitivement la ligne de départ seule (je me motive en me disant que je vais tous les retrouver après l’arrivée).

L’ambiance est au rendez-vous sur la ligne de départ qui se trouve sur l’Avenue de l’Opéra. Nous sommes tournés vers l’Opéra Garnier, et quelle vue ! Je profite. Lorsque le départ est lancé, j’essaie de ne pas aller trop vite. Ma hantise est d’avoir à nouveau mal aux genoux ou au mollet comme la semaine dernière lors des 20km de Paris.

Finalement, les premiers kilomètres se dérouleront bien. Le parcours est top, après l’avenue de l’opéra, on redescend vers la Rue de Rivoli pour longer les quais. Je profite encore du beau parcours. Je me sens plutôt bien, je passe les premiers kilomètres aux alentours de 4’30/4’40 le kilomètre, c’est top mais j’ai vraiment peur de ne pas tenir le rythme.

PENDANT LA COURSE

Le parcours se poursuit doucement dans le coeur de Paris : notamment le long du Boulevard des Capucines, avec des pavés et une petite côte. J’arrive à garder le même rythme mais je suis à fond ! J’ai tellement peur de lâcher que je fais l’impasse sur le ravitaillement (au fond, pourquoi prendre de l’eau ? Je fais bien des sorties de 15km sans ravitaillement non ?).
Je passe le 8ème kilomètre en 37/38minutes ! Je n’en reviens pas et cours de plus en plus vite en me disant que je vais peut-être même réussir à faire moins de 45 minutes en continuant à cette allure. Cela me booste, je n’en reviens pas d’avoir la forme à ce point. Les kilomètres défilent à une allure…

 

L’ARRIVÉE

Plus que deux kilomètres, je vais de plus en plus vite et ces derniers kilomètres me paraissent interminables. Le parcours n’est pas tout droit, on tourne pas mal et passe dans plusieurs petites rues (notamment lors du dernier kilomètre). L’arrivée ne devrait plus être trop loin car il ne me reste que 300m… Pourtant je ne l’aperçois pas, et passe les 45 minutes (je ne ferais donc pas en dessous). Je sprinte pour tenter de rester dans les 45 minutes mais je ne distingue toujours pas l’arrivée… Très difficile de sprinter dans le vide ! Finalement, il faudra attendre de tourner au dernier moment pour l’apercevoir.

Elle est là, je l’aperçois. Dernière ligne droite ! Je passe enfin l’arche d’arrivée et ma montre affiche une distance de 10,10km très exactement (voilà pourquoi cette arrivée m’a parue tellement longue !), pour un chrono de 46:37.

Je l’ai fait ! J’ai battu mon record sur 10km et je n’en reviens toujours pas. J’ai réussi à faire baisser mon chrono de 2 minutes. C’est tellement énorme (et dire que j’ai presque cru faire moins de 45minutes ! J’étais un peu gourmande sur le coup).

Je suis vraiment sur un petit nuage même si plutôt sonnée par tous ces kilomètres avalés à une vitesse folle. Je suis tellement fière de moi, d’avoir tout donné, de ne pas avoir lâcher et d’avoir progressé malgré toutes mes semaines de repos cet été.

L’APRÈS-COURSE

Je finis par retrouver tous les Happy Runners après la course pour un moment retrouvailles, débriefing et surtout un bon brunch ! Il faisait magnifiquement beau ce jour-là. Je garde un très bon souvenir de cette course et il me tarde d’être à l’édition 2018.

Et vous, avez-vous déjà couru les 10km Paris Centre ?
Avez-vous fait l’édition 2017 ?

N’hésitez pas à me partager vous aussi vos souvenirs de ce 10km Paris Centre ♥

4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Emoticons Smile Grin Surprised Cool Mad Wink Cry Crazy Exercise Tongue Out Laughing Tears Kiss Kiss Love Love Tears smug mask silent scream angry heart