Débuts en couture #1

Comme je vous l’annonçais dans cet article, je me suis enfin mise à la couture. J’entends par là : j’ai enfin terminé ma première “création” ! Rien de fou en apparence pour une première : il s’agit d’une pochette, mais en réalité c’est loin d’être simple. La couture, bien que j’ai envie d’aller plus loin et d’en apprendre chaque jour un peu plus, c’est loin d’être une activité facile. Voici mon premier article de mes “débuts en couture” accompagné d’une vidéo YouTube.

J’ai décidé de traiter cet article en 4 points :
1. Ma première création : pourquoi une pochette ?
2. Comment je me suis renseignée sur la couture de manière autonome ?
3. Le choix de la machine à coudre.
4. Et la suite : quels vos projets en couture ?

EN VIDÉO

☞ Pour ne louper aucune vidéo : abonnez-vous à ma chaîne YouTube.

1. MA PREMIÈRE CRÉATION : POURQUOI UNE POCHETTE ?

J’ai choisi de créer une pochette car j’avais déjà eu l’occasion d’en créer une avec la maman de mon copain qui m’a (bien) guidé à la réaliser. Je suis une fille à pochettes, j’adore ça, j’en ai toujours une avec moi, alors je savais qu’en réaliser une ne serait pas perdue. Et puis, je me suis dit que comme j’en avais déjà réalisé une ce serait plus simple ! Je suis donc allée sur YouTube à la recherche d’un tuto, j’ai opté pour celui-ci si ça vous intéresse.
Honnêtement, si vous commencez seul(e) la couture, je ne vous conseille pas de commencer par une pochette car ce n’est pas évident. Poser une fermeture est un exercice fastidieux pour une première. Optez plutôt pour un foulard, un top très simple.

2. COMMENT JE ME SUIS RENSEIGNÉE SUR LA COUTURE DE MANIÈRE AUTONOME ?

Je me suis renseignée en regardant des vidéos YouTube notamment pour trouver des tuto débutants. J’ai également lu des blogs mais pour tout vous avouer je n’ai réussi à trouver des blogs pour débutants. Et pour finir, j’ai surtout acheté deux bouquins absolument géniaux !
Il s’agit de :
Mon cours de machine à coudre de Marie-Émilienne Viollet – MARABOUT
Comment utiliser sa machine a coudre de Marie Clayton – L’INÉDITE

Si je me suis autant renseignée, durant plus d’un mois, sur la couture avant de me lancer c’est avant tout parce qu’il y a un certain coût : l’achat de la machine à coudre. Je voulais être sûre d’être faite pour la couture, d’aimer ça et surtout que ce ne soit pas juste un passe-temps passager. Toutes ces lectures m’ont convaincues ! Il fallait donc que je m’attaque à la partie la plus difficile… le choix de la machine à coudre.

3. LE CHOIX DE LA MACHINE À COUDRE.

C’était difficile de s’arrêter sur une machine, surtout lorsqu’on débute et que l’on n’y connaît pas grand chose comme moi. Dans un premier temps, je me suis contentée de sonder pas mal de personnes qui possédaient une machine ensuite j’ai lu pas mal d’avis et d’articles comparant des machines sur Internet. À ce stade, je m’étais arrêtée sur une machine à coudre soit manuellement ou mécanique (surtout pas d’électronique) de la marque Janone ou Pfaff. J’ai donc décidé d’aller au centre Janone à Paris, plus près de chez moi que Pfaff, pour demander conseils.

Je tiens à souligner l’accueil du centre Janone, ils sont pro et ont su m’accompagner alors même qu’il y avait du monde et des ateliers en cours. Ils m’ont pris en charge pendant presque 45 minutes pour m’expliquer les différentes et surtout me conseiller d’opter pour une machine à coudre électronique. Au début, j’ai cru que c’était pour me vendre quelque chose de plus cher (mais en fait, ils ne sont pas “vendeurs” et ne touchent pas de commissions) jusqu’au moment où ils m’ont demandé de leur montrer comment j’utilise une mécanique et comment j’utilise une électronique. Le choix était fait. La machine à coudre électronique est plus simple pour des personnes débutantes alors que la machine à coudre mécanique entraîne une difficulté supplémentaire. Je suis repartie sans acheter mais en sachant que j’allais désormais opter pour de l’électronique. Chez Janone, ils m’ont conseillé le modèle Jeans & Stretch. Hésitant avec la marque Pfaff, je suis aussi allée au centre Pfaff où je souhaitais connaître la grande différence (mis à part les 100€ d’écart) entre le modèle Passport 2.0 et la 3.0.

Je vous passe l’accueil chez Pfaff… qui n’a clairement rien à voir avec celui de chez Janone. Néanmoins, leurs machines me plaisent beaucoup plus et ils m’ont apporté la réponse que j’attendais. Je décide de me laisser encore quelques semaines de réflexion. Aimant beaucoup le design et les caractéristiques entre la Janone et la Pfaff étant plus ou moins similaires, j’ai décidé d’opter pour une Pfaff Passport 2.0.
(Concernant la différence avec le modèle 3.0, il est tellement minime que je ne m’en souviens plus).

Voilà vous savez (presque) tout sur le choix de ma machine à coudre, j’ai essayé de ne pas trop m’éterniser. Cela reste personnel, je ne peux pas me permettre de vous recommander telle ou telle machine car je suis encore novice sur le sujet. Je ne peux que vous conseiller de fouiller par vous même et surtout de vous déplacer dans des magasins spécialisés.

4. ET LA SUITE : QUELS PROJETS EN COUTURE ?

Le plus important en couture, c’est aussi de se demander pourquoi l’on veut se mettre à la couture et quels sont les projets que l’on souhaite réaliser. Sans objectifs il sera difficile de se mettre pleinement dans la couture et toutes ces technicités. Pour ma part, je me suis lancée dans la couture pour apprendre à coudre mes propres pièces. Pas toutes mes pièces, car je n’aurais pas le temps, mais réaliser certaines pièces comme des jupes, des robes, des chemisiers…

Après cette pochette, je me suis fixée comme deuxième étape : la réalisation d’une robe. Je reviendrai sur cette étape dans un prochaine article et je vous donnerai mes adresses pour trouver de chouettes patrons.

 

Les débuts en couture sont fastidieux et il y a beaucoup à dire. Je vous retrouve donc très prochainement des prochains articles où j’aborderai de nouveaux thèmes. Si vous aussi vous êtes débutants ou que vous souhaitez vous lancer, n’hésitez pas à me dire les thèmes que vous souhaiteriez que j’aborde ♥

Mes aventures coutures seront toujours disponibles en format vidéo sur ma chaîne YouTube, n’hésitez pas à me suivre aussi par là-bas.

 

3 Commentaires

  1. 22 février 2017 /

    Super ton article, c’est bien pour les débutantes d’avoir justement les conseils d’une personne qui débute également.
    Tu verras qu’au fur et à mesure, on se rend compte de toutes les possibilités de création qui s’offrent à nous : FOU :-)
    Coussins, pochettes, vêtements, trousses…
    On y prend vite goût, à peine un projet terminé qu’on pense au suivant !
    Bonne couture, bises

    • Camille
      Camille
      Auteur
      27 février 2017 /

      Merci pour ton avis :) Oui tellement de possibilités qui s’offrent à nous, c’est même difficile à gérer en tant que débutante car il faut aussi savoir prendre le temps…

  2. Caroline
    24 avril 2017 /

    J’ai débuté la couture à l’âge de 12 ans, grâce à ma maman… Elle m’a toujours épaté de par ses créations ! Je dois dire que c’est quelque chose qui me tient à cœur. Même avec l’expérience, les conseils sont les bienvenus, donc merci pour les tiens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Emoticons Smile Grin Surprised Cool Mad Wink Cry Crazy Exercise Tongue Out Laughing Tears Kiss Kiss Love Love Tears smug mask silent scream angry heart