Gérer l’après marathon

Le Marathon de Paris, mon premier, c’était il y a bientôt deux mois déjà ! Il s’agit du plus gros défi que je me suis donnée à l’heure actuelle, et qui m’a nécessité une préparation assez intense par rapport à ce que que je faisais habituellement. Comme je vous le disais ici, cette préparation j’y ai vite pris goût, je l’ai adorée, à tel point que je me suis rapidement penchée sur la question de l’après Marathon. Que va-t-il se passer après ? On fait quoi ? On reprend quand ?

Beaucoup de questions après un marathon et je me suis dit que ça pouvait être sympa de vous partager ici la manière dont je l’ai vécu et de vous donner quelques petits conseils. Parce que oui on se prépare à fond pendant des mois mais on n’oublie bien souvent une partie toute aussi importante : l’après !

Pourquoi anticiper l’après ?

Personnellement, comme je vous le disais j’ai tellement aimé ma préparation Marathon que lorsque mon copain me parlait de l’après… j’avais du mal à comprendre ! Mais on ne va pas se le cacher lorsqu’on s’inscrit à son premier marathon (ou autre course importante d’ailleurs), la vie s’arrête à la ligne d’arrivée de celui-ci. Je pense que nous sommes beaucoup à ne rien prévoir après un tel défi, tout me semblait si flou et lointain… Alors pourquoi on anticipe l’après ?

– Une sensation de vide après une préparation qui rythme son quotidien. Lorsqu’on se prépare avec un compteur de kilomètres de 40 à 60km semaine, je peux vous dire que la sensation de vide arrive très rapidement après le marathon ! Surtout lorsqu’on doit quasiment tout couper, au départ cela fait vraiment du bien, mais après une réelle sensation de vide s’installe.

– Accepter que le corps puisse se trouver traumatiser. Il ne s’agit pas d’une simple course. Beaucoup de choses se passent durant ces 42,195km, que vous soyez au top à l’arrivée (et chapeau si c’est votre premier marathon !) ou non, cette course aura traumatisé votre corps. Sachez-le, lorsque vous préparez un marathon, vous allez avoir du mal à reprendre la course à pied, vous perdrez en vitesse une fois la course passée (enfin du moins pour vos premiers marathons). Alors oui, cette vitesse reviendra, mais ce n’est pas forcément évident à accepter. N’oubliez pas que votre corps a été traumatisé après le marathon et qu’il a besoin de repos.

 

Comment ça se passe après ?

Chaque personne étant différente, je vais vous parler de comment cela s’est passé après mon marathon et de toutes ces petites choses auxquelles il faut avoir conscience.

Douleurs : Je n’ai eu aucune douleur durant ma préparation, outre les courbatures post entraînement. En revanche, sur la dernière semaine de ma préparation j’ai senti ma cheville gauche un peu faible au repos… Finalement, une douleur s’est déclenchée durant la course (lire mon CR ici). 42,195km ce n’est pas rien, même si la préparation se passe bien, il peut s’en passer des choses durant le jour J. Suite à mes rendez-vous médicaux, j’ai appris que c’est principalement ma façon de courir qui est à l’origine de la douleur. Sur des distances ou préparation plus courte, rien à signaler, mais le marathon était sans doute une distance trop longue ! Depuis deux mois, j’enchaîne repos et séances de kiné.

Fatigue intense : Après mon marathon, je me suis trouvée complètement épuisée. Les 12 semaines de préparation couplées à la course m’ont épuisées. Je me suis sentie vraiment bien durant la préparation, mais une fois la course passée, tout est retombé, et j’ai mis plusieurs semaines à m’en remettre. Et pourtant, je faisais de sacrées nuits !

Traumatisme du corps : Outre, l’apparition d’une “blessure” du à l’effort demandé, le marathon peut également traumatiser d’autres parties de votre corps. Ce qui va suivre est loin d’être glamour, mais le marathon m’a littéralement transformé ! J’ai tout d’abord perdu pas mal d’ongles de pied, et ça croyez-moi c’est loin d’être évident quand l’été arrive et qu’on est une fille ! J’ai également complètement perdu l’appétit les jours suivant la course, et eu une poussée d’acné et de boutons assez impressionnante (que je pense du à la transpiration/chaleur le jour J, et à la retombée du stress).

Mes petits conseils post Marathon

– Chouchouter son corps. On prend soin de son corps, pourquoi pas s’offrir un petit massage ou un soin post marathon ? Bref, on s’accorde un réel moment pour soi.

– Prendre le temps avant de reprendre. Il va falloir patienter un petit peu avant de reprendre la course après un marathon. Doucement mais sûrement ! Si j’ai fait un semi deux semaines après, je ne peux que vous conseiller de ne pas faire la même chose. Après ce semi, je me suis accordée deux semaines sans course à pied, et en ce moment mes sessions running sont plutôt courtes. J’essaie vraiment de reprendre en douceur, c’est difficile mais honnêtement je sens que c’est positif sur mon corps et ma douleur.

En profiter pour découvrir d’autres sports. Si j’ai du arrêter la course à pied quelques semaines sur les conseils du médecin, il m’a autorisé tous les autres sports. Je ne peux que vous conseiller la même chose après votre marathon : couper un peu la course, reprendre en douceur, et se rabattre sur d’autres sports comme la natation, le yoga, le vélo…

– Se faire une liste de tous les futurs défis que l’on voudrait faire. Si à deux mois de l’arrivée du marathon, je n’ai pas de futurs défis en tête, je prends plaisir à me questionner sur ce que je veux faire, et me suis fait une petit liste. De quoi bien patienter, et me donner encore plus le temps de reprendre.

– On ne se compare pas avec les autres ! Très important, chacun est différent, et vit les choses différemment, si je peux vous conseiller une chose c’est de ne pas vous comparer. Ce n’est pas parce qu’un tel a déjà repris la course ou l’entraînement que vous devez faire pareil. Certaines personnes sont bien mieux préparées, ou plus habituées par exemple.

– On écoute son corps. Comme dit ci-dessus, on prend le temps, on chouchoute son corps mais surtout on l’écoute. Si on sent le besoin de courir un petit peu pour se défouler et que l’on se sent bien on le fait. Il n’y a pas de règle, le tout est d’écouter son corps et de suivre ses sensations. mais attention à bien l’écouter !

J’espère que cet article vous sera utile pour appréhender votre après-marathon au mieux.
Une chose est certain si vous avez envie d’en faire mais que vous hésitez encore.. Foncez !

 

2 Commentaires

  1. Coucou,
    J’ai beaucoup aimé lire cet article ! Tu as raison de préciser qu’un marathon reste une épreuve pour le corps, et qu’il faut un peu de temps pour s’en remettre. Cela n’a pas loupé pour moi en tous cas ;) Mais on finit pas retrouver son niveau et tout le plaisir de courir par la suite. Il faut se donner le temps, et pourquoi pas se fixer de nouveaux objectifs ! Belle journée

  2. En 2019 je vais à mon tour courir mon premier marathon, alors merci pour tous ces conseils que je garde précieusement dans un coin de ma tête!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Emoticons Smile Grin Surprised Cool Mad Wink Cry Crazy Exercise Tongue Out Laughing Tears Kiss Kiss Love Love Tears smug mask silent scream angry heart