Happy Marathon Relais de Saint-Tropez avec Mizuno

J’ai participé, le 31 mars dernier, au Marathon du Golfe de Saint-Tropez en relais avec mes copains du Happy Running Crew. L’an dernier, grâce à notre partenaire de choc Mizuno, nous étions partis à Annecy pour un Semi de folie tous ensemble (relire le CR), cette année notre défi c’était le Marathon de Saint-Tropez en relais.

NOTRE DÉFI

Nous étions 60 happy runners à relever cette année le défi des 42,195km du Marathon du Golfe de Saint-Tropez. Au total 15 équipes de 4 personnes : 13km à parcourir pour le premier relais, 6km pour le second, 10km pour le troisième relais et 13,195km pour le dernier.

 

MA TEAM

J’ai partagé la course avec Chloé, Adrien et Margot. J’ai parcouru les 13 premiers kilomètres (ou plutôt les 12,3 kilomètres !), Margot a ensuite pris le relais sur le format 6 kilomètres, puis Chloé sur le 10 kilomètres et enfin Adrien sur les 13,195 derniers kilomètres.

LA COURSE

Un relai c’est bien plus compliqué à organiser que je ne l’aurais imaginé ! Nous nous sommes tous levées à l’aube, le RDV était à 6h45. Le départ du premier relais (le mien du coup) est prévu à 8h, aux alentours de 7h nous nous séparons tous. Nous, les premiers relayeurs , sommes déjà près du départ. On se réchauffe dans une tente en attendant de se diriger vers la ligne de départ. Les relayeurs 2, 3 et 4 partent en navette (en bus, ou en bateau pour certains !)  dans des directions différentes pour rejoindre les points de transitions.

8h Départ de la course. Il y a une superbe ambiance, et même s’il ne fait pas chaud, nous avons énormément de chance car le soleil est au rendez-vous. Avec Benjamin, copain du Happy Running Crew parisien, nous avons déjà prévu de s’attendre à la fin de notre 13 kilomètres pour faire les 6km suivants ensemble.

Comme pour l’ensemble de mes courses depuis le début d’année 2019, je n’ai qu’une crainte… Que ma douleur se réveille (pour en savoir plus, cliquez ici), l’objectif est donc de faire la course à mon allure marathon sans top forcer. Si j’arrive à tenir cette allure sur les premiers kilomètres, me sentant vraiment bien, j’ai eu tendance à accélérer sur la fin… Le point positif dans ça, c’est l’absence total de douleurs !

Honnêtement, j’ai adoré le parcours. Nous voyons la mer (je sais que ce n’est pas forcément le cas de tous les relais, notamment le relais numéro 3), c’est vallonné mais pas trop, les rayons du soleil sont magnifiques et il y a une sacrée ambiance !

Quand on prend le départ d’une course en relais, c’est vraiment différent, tout le long de la course j’ai pensé aux copains qui allaient poursuivre la course. J’ai donné du coeur dans chacune de mes foulées.

J’arrive au 12ème kilomètre, je prends le temps de sortir mon téléphone et j’envoie un message à Margot pour lui dire que j’arrive d’ici 5 minutes. Histoire, qu’elle ait le temps de se préparer. Finalement, ce ne sera pas 5 minutes mais à peine 2, car le parcours n’est pas de 13 kilomètres de 12,3 kilomètres environ. LE BONHEUR de la voir, de lui passer le relais (un dossard commun avec la puce électronique). Ce sont vraiment de belles sensations, que je n’avais jamais éprouvé durant une course (j’en ai presque les larmes aux yeux). Je lui envoie toute ma motivation pour les 6 prochains kilomètres.

Finalement, je ne ferai pas les 6 prochains kilomètres avec Benjamin (arrivé 20 minutes plus tôt que moi, une vraie fusée), car une team n’a pas passé le bon dossard en guise de relais, du coup Benjamin s’est chargé de ramener le dossard commun ! Sacrée histoire ! Je ferais tout de même les 6 prochains kilomètres avec d’autres happy runners motivés, tandis que d’autres prennent une navette les amenant directement sur l’arrivée de la course.

Arrivée au relais 2 > relais, je retrouve Margot qui a passé le relais à Chloé. Nous nous dirigeons ensuite vers les navettes pour qu’elles nous amènent à l’arrivée. Notre objectif retrouver Chloé et rejoindre toutes ensemble Adrien sur les derniers mètres pour passer la ligne d’arrivée ensemble. Sauf que dans les faits…. Ça ne sera pas si simple !

Il y a trop de monde comme nous à attendre la navette, et la prochaine n’est que dans une vingtaine de minutes. Nous ne pourrons jamais entrée dedans… Et même en la prenant, nous ne sommes pas certaines d’arriver à temps vers le départ. Chloé nous suggère à distance de faire du stop ! J’avoue ne pas être vraiment convaincue… Nous commençons à faire du stop sur le bord de la route, autant vous dire qu’on ne fait pas fureur, je commence à appeler des taxis jusqu’au moment où une voiture s’arrête : deux coureurs qui se dirigent vers le départ disposent de 3 places. Hop, on rentre dans la voiture avec Margot, c’est improbable.

Nous finissons par rejoindre Chloé, quel bonheur de se retrouver. On encourage les coureurs, on retrouve également d’autres happy runners ! L’ambiance est au rendez-vous, c’est top.

On attendant avec impatience Adrien pour finir la course avec lui. Et quelle folie dès qu’on le retrouve ! On est ultra motivées, tellement qu’on se lance sur un petit sprint final pour passer sous l’arche qui est à quelques mètres seulement… Sauf que ce n’est l’arche d’arrivée ! L’arche d’arrivée est à 300m. Autant vous dire que la fin de cette course aura été intense !

J’ai tellement aimé cette fin, se retrouver tous les quatre, courir ensemble les derniers mètres et passer ensemble sous cette arche d’arrivée aura vraiment été le moment le plus fort de la course.

Nous aurons mis 3h30 pour réaliser ce marathon en relais.

   

BILAN

Je ne peux que vous recommander le format du marathon relais, celui de Saint-Tropez ou un autre. Honnêtement, ce sont vraiment de belles sensations. Je sais qu’il y avait également sur le marathon de Saint-Tropez, un relais de 2 personnes. Ça peut-être pas mal comme format également.

La seule course relais que j’avais faite était celle de l’Ekiden de Paris  (Marathon relais de 7 personnes), mais je l’avais faite avec mon club d’athlétisme sans forcément connaître les gens de mon équipe… Les sensations n’étaient pas du tout les mêmes que celles que j’ai pu avoir à Saint-Tropez. J’ai tellement hâte de refaire un tel format !

 

J’espère que ce CR vous aura plu. Je tenais à remercier Mizuno pour cette belle course ainsi que tous les membres du Happy Running Crew d’avoir fait de ces deux jours un weekend mémorable. Il me tarde de faire une prochaine course tous ensemble ♥

Photos © Yoann Rochette

1 Commentaire

  1. 9 mai 2019 /

    C’etait Tellement bien ! Un plaisir de se replonger dans ces souvenirs ❤️ ! Hâte de refaire une course avec toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Emoticons Smile Grin Surprised Cool Mad Wink Cry Crazy Exercise Tongue Out Laughing Tears Kiss Kiss Love Love Tears smug mask silent scream angry heart

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.